UNE RÉSIDENCE CONÇUE AUTOUR D'UN JARDIN SUSPENDU EN PLEIN CŒUR DE VILLE

Le programme résidentiel prend place au-dessus du passage commercial. Il comportera 31 appartements du T1 au T4, l’ensemble s’articulera autour d’un jardin paysager. Une part belle est ainsi faite à l’environnement, à la pénétration du soleil en cœur d’îlot et à la qualité de vie des futurs habitants. Sur la rue Scribe, un bâtiment d’architecture aux lignes sobres, s’élèvera sur trois niveaux de logements sur rez-de-jardin et offrira une continuité avec le bâti existant.

En cœur d’îlot, un bâtiment de deux niveaux réhabilitera pour partie un bâtiment existant et proposera des logements conçus pour que les futurs habitants profitent pleinement de ce jardin en cœur de ville. Dans leur grande majorité, ils seront dotés d’un espace extérieur : jardins, patios, balcons ou terrasses, et préserveront l’intimité de chacun. Chaque rez-de-jardin possèdera un « dehors » qui lui sera propre et singulier.

UNE ARCHITECTURE QUI ALLIE
RESPECT DU PASSÉ ET MODERNITÉ

Le Passage servira de socle au Jardin de la Châtelaine qui disposera de son propre hall d’accès indépendant, depuis la rue Scribe. Sa conception fait l’objet d’un véritable travail de couture architecturale de façon à faire le lien, dans un contexte urbain dense, avec les immeubles voisins pour la plupart édifiés au XVIIIe et XIXe siècles.

Conserver les traces du passé tout en créant un îlot contemporain, tel était l’enjeu de ce projet. Un parti pris respecté grâce à une architecture aux volumétries jouant sur les pleins et les vides du bâti existant. GMAA a pris le parti d’utiliser des matériaux pérennes — béton, zinc, acier, bois — pour habiller les façades sur rue dans des tons qui s’harmonisent avec le bâti ancien du quartier.

Pour affirmer la signature contemporaine de la résidence, les façades sur rue s’orneront de panneaux de béton blanc, clin d’oeil à la pierre de tuffeau très présente dans le quartier. Les arêtes de ce parement mettront en valeur les menuiseries en aluminium laqué et les ferronneries des balcons de teinte anthracite côté rue et côté jardin. Les toitures et les lucarnes se coifferont, quant à elles, de zinc naturel patiné.